Rechercher
  • CFDT ROQUETTE

RCC réunion du 19 MAI

Ce mardi 29 juin s’est tenue une nouvelle réunion de négociations.

Suite aux revendications de la CFDT, la Direction est revenue avec les propositions suivantes:

1.Passage de 235 à 216 postes supprimés et de 1381 à 1280 emplois repères concernés par la RCC suite au retrait 3 projets d’externalisations.

2.Mise en place de CDI Intermittents pour stabiliser les collaborateurs présents depuis de nombreuses années chez Roquette (Vecquemont).

3.Mise en place d’une force d’intervention de 10 collaborateurs pour faciliter la formation des opérateurs et gérer les transitions dans les services (Lestrem).

4.Mise en place d’un échéancier pour traiter la revue des qualifications et des classifications dans l’attente de la négociation à venir en 2022.

5.Pour les postes à pourvoir, il sera appliqué les priorités suivantes : mobilité interne puis, Intérim / alliance et en dernier recours, ouverture à l’externe.

6.Les projets seront travaillés au plus près du terrain avec les opérationnels et notamment 7 projets basés à Lestrem qui feront l’objet de présentations tous les 2 mois sur l’état d’avancement des études et des impacts associés (pas de report d’un an des projets).

7.Étude des impacts sur les charges de travail avant les déploiements des autres projets majeurs.

8.82 créations de postes avec 56 passerelles possibles via une formation assez importante pour pouvoir accéder à un métier émergent.


Pour ceux qui restent dans l’entreprise:

•Amélioration de la dégressivité pour les salarié.e.s dont le poste est supprimé et qui changeraient (à leur demande) de régime horaire : 1-4 mois : 100%, 5-8 mois : 80%, 9-12 mois : 60%, 12-15 mois : 40%, 15-18 mois : 20%. La demande de la CFDT est de 100% pendant 2 ans.

•Prime de mobilité interne de 3000€ pour les salarié.e.s dont le poste est supprimé et qui suivraient une formation longue (>20 jours en salle ou >3 mois au poste / 48 postes) et de 1500€ pour ceux qui suivraient une formation courte. Prime de 500€ pour les salarié.e.s dont les postes ne seraient pas supprimés et qui auraient une formation longue. La demande de la CFDT est de 3,6 mois de salaire brut pour les salarié.e.s ayant leurs postes supprimés et de 1,8 mois pour les salarié.e.s faisant une mobilité qui permettrait un switch direct.

•Mise à disposition d’un cabinet extérieur, choisi par la Direction, permettant à chacun de travailler son projet professionnel au sein de Roquette. Ce cabinet assurera une présence régulière à Lestrem et sur sites à la demande des élus.

•La Direction estime que le budget formation supplémentaire alloué à la GEPPMM est suffisant pour accompagner les collaborateurs dans des nouveaux postes. La demande de la CFDT est de 12000€/salarié.e.s mutualisable pour les formations longues (+300 heures) et de 6000€/salarié.e.s mutualisable pour les formations courtes.


Pour la CFDT, Les suppressions de postes ne doivent se faire QUE lorsque les travaux de modernisation seront terminés, fiables et validés par les salarié.e.s. Il est hors de question de mettre les salarié.e.s en difficulté sous prétexte d’avoir un retour sur investissement coûte que coûte.


Pour ceux qui peuvent / pourront partir (mesures d’âge) :


1.Je souhaite bénéficier d’un aménagement de mon temps de travail


TEMPS PARTIEL – 3 ANS :

80% travaillé, 90% rémunéré, 100% cotisé

Horaire de travail choisi, collectif et forfait jour

•A 3 ans du départ effectif à la retraite de base taux plein, sur acceptation de la hiérarchie.

•A 2 ans du départ effectif à la retraite de base taux plein, acceptation automatique sauf cas de force majeure.

•Après 2 refus, acceptation automatique d’un temps partiel pour la dernière année à 50%.

Demande CFDT de laisser le choix aux salarié.e.s entre temps partiel les deux dispositifs (voir colonne)

TEMPS PARTIEL – 1 AN :

50% travaillé, 80% rémunéré, 100% cotisé

Posté

Acceptation automatique sauf cas de force majeure.

Si refus alors dispense d’activité pendant 6 mois après la date potentielle de départ retraite taux plein payé à 80%, cotisé à 100%

Demande CFDT d’équité sur les 2 temps partiels. Soit pour temps partiel d’un an : 40% travaillé (60% de repos), 90% rémunéré, 100% cotisé.


2. Je souhaite majorer mon indemnité de départ


IDR MAJORÉE*

3,6 mois

Je suis sur un poste supprimé ou je ne serai pas remplacé.e ou switch possible pour un collaborateur sur un poste supprimé

J’ai travaillé plus de 10 ans en régime posté, continu, semi-continu : mon IDR est majorée de 10 000€.


Transfert de compétences:

Je peux partir à la retraite et l’entreprise me demande de rester pour transférer mes savoirs pendant 2 trimestres maximum : mon IDR est majorée de 5000€/trimestre et je peux bénéficier de la pénibilité (10000 si 10 ans en régime posté).


Pour la CFDT, la pénibilité doit être compensée par du temps de repos, vos élu.e.s CFDT ont demandé que la prime de pénibilité soit transformée en temps de repos (anticipation du départ à la retraite) lorsque le salarié en fait la demande.


Suite aux annonces gouvernementales de ces derniers jours concernant un éventuel allongement du départ à la retraite, la CFDT a demandé que l’accord tienne compte de la possibilité d’un changement de loi sur la retraite.


Ceux qui souhaitent partir (VOLONTARIAT):


Le nombre de tickets max (216) de RCC sera réduit des départs en retraite et des mobilités sur chacun des emplois repères concernés.

Les collaborateurs concernés sont :

Ceux dont l’emploi repère est supprimé et ceux dont le poste permet un switch (formation courte) pour reclasser un salarié dont le poste est supprimé.


Indemnités de départ

J’ai un projet à court terme (CDI, CDD> 6 mois, reprise / création d’entreprise)

Conditions d’éligibilité de l’accord

Indemnités de départ :

Indemnité conventionnelle + Supra-légale (= 2 000€ x année d’ancienneté)= Max 24 mois (ou 26 mois si 35 ans ou + d’ancienneté)

+ conditions de travail « postés » (à partir de 10 ans sur régime défini = 10 000€)

Outplacement pendant 12 mois suivant la sortie de l’entreprise si besoin

Aide formation / création / reprise d’entreprise : au réel, dans la limite de 15 000€


J’ai un projet à moyen terme qui nécessite une période de transition

Conditions d’éligibilité de l’accord

Indemnités de départ :

Indemnité Conventionnelle + 12 mois de congé mobilité payé à 80%+ conditions de travail « postés » (à partir de 10 ans sur régime défini = 10 000€)

Aide formation / création / reprise d’entreprise : au réel, dans la limite de 12 000€


ACCOMPAGNEMENT POUR CEUX QUI ENVISAGENT DE PARTIR

La mise à disposition d’un cabinet extérieur pour préparer / accompagner les collaborateurs dans leur projet à l’extérieur de Roquette – 2 à 3 prestataires choisis par les Organisations Syndicales. A la demande des élus CFT, ce cabinet assurera une présence régulière à Lestrem et sur sites.

Nous pouvons constater que la Direction a fait quelques avancées (congé de mobilité etc...) mais celles-ci reste insuffisantes pour la CFDT et notamment pour les salarié.e.s qui vont rester (budget formation, garantie de poste, primes de mobilité etc…)


La prochaine réunion de négociation est prévue le mardi 6 juillet.

La CFDT vous tiendra informé.e.s de l’avancée des négociations.

La décision de signer ou pas cet accord vous appartiendra.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout